Principales découvertes

Basé sur une théorie innovante qui explique comment se forment les communautés et les sociétés, M. Pageau a pu identifier que les communautés et les sociétés sont en fait des formes d’organisations sociales. Cette compréhension est importante, car elle permet d’étudier les communautés et les sociétés sous l’angle de la gestion et ainsi mieux comprendre leurs buts, les ressources qu’elles gèrent, le rôle des citoyens ainsi que développer des outils appropriés.

Le but sous-jacent à toutes les sociétés

De cette compréhension, M. Pageau a pu découvrir que toutes les sociétés ont le même objectif sous-jacent soit celui de réduire les tensions, les frictions et les conflits sociaux qui surgissent naturellement parce que nous sommes des êtres sociaux. Plus particulièrement, les tensions, les frictions et les conflits sociaux surgissent lorsque les citoyens essaient de répondre à leurs besoins individuels, sociaux et collectifs.

Ressources sociétales

M. Pageau a également pu découvrir que les sociétés gèrent quatre types de ressources: naturelles, humaines, abstraites et transformées. Ces ressources sociétales sont gérées par les citoyens, soit individuellement, en groupe ou collectivement, à travers les gouvernements.

Les ressources sociétales les plus importantes sont les ressources abstraites. Comme celles-ci comprennent les connaissances et les croyances ainsi que les buts et les objectifs, elles sont donc au cœur de notre processus de décisions et guident nos actions.

Les citoyens,  les agents de changement des sociétés

De ces quatre ressources, les seuls agents actifs de changement sociétal sont les êtres humains. Ainsi, les seuls agents de changement sont les citoyens qui utilisent individuellement, en groupe ou collectivement, les diverses ressources sociétales pour répondre à leurs besoins individuels, sociaux et collectifs.

Citoyens, citoyenneté et compétences

Les organisations appartiennent toujours à quelqu’un. Dans le cas des sociétés celles-ci ne peuvent qu’appartenir à tous les citoyens qui vivent au sein de leurs territoires. Les citoyens doivent donc être considérés comme les copropriétaires et les cogestionnaires des sociétés dans lesquelles ils vivent. Cependant, pour être en mesure de coposséder et de cogérer leurs sociétés, les citoyens doivent acquérir des connaissances et compétences. À partir de ce constant, j’ai identifié trois types de compétences que les citoyens devraient posséder pour jouer efficacement leur rôle dans leur société: personnel, envers eux-mêmes, social, envers les autres et sociétal, envers la collectivité. La citoyenneté peut donc être considérée comme une forme de profession et le citoyen comme un professionnel.

La  dynamique sociétale

M. Pageau a découvert que l’utilisation individuelle, de groupe ou collective des ressources sociétales pour répondre aux besoins individuels, sociaux et collectifs des citoyens a un impact sur la quantité, la qualité et la disponibilité des ressources sociétales ainsi qu’un impact sur le niveau des tensions, des frictions et des conflits sociaux. À leur tour, ces deux impacts affectent les actions individuelles, de groupes et collectives des sociétés. L’interactivité constante entre les actions et  les ressources et entre les ressources et les actions crée une dynamique sociétale propre à chaque société. Cette dynamique sociétale influence le fonctionnement et le développement de toutes les sociétés, ce qui a un impact sur le développement et l’intégration sociale sociétale des citoyens, le développement et le fonctionnement de la collectivité, ainsi que le développement et le fonctionnement du gouvernement.

Les villes et les pays sont des outils

L’organisation sociale la plus fondamentale est une communauté qui, au fur et à mesure que le nombre de citoyens augmente, évolue vers des protosociétés et ensuite des sociétés. Les villes, les pays et les organisations sociétales de niveau intermédiaire comme les provinces, les états, les départements et autres sont des outils que les citoyens ont développés pour les aider à gérer leur collectivité à mesure qu’elle grandit dans la population.

La nature prescriptive des sociétés

La dynamique sociétale peut produire quatre types de sociétés: individualiste, collectiviste, discordante et équilibrée.

Parmi les quatre états sociétaux, la société équilibrée est le type de société qui crée le meilleur environnement pour faciliter le :

1 – développement et l’intégration sociétale des citoyens,

2 – développement et le fonctionnement de la collectivité,

3 – développement et le fonctionnement du gouvernement,

tout en optimisant l’utilisation des ressources sociétales et en réduisant le niveau de tensions, de frictions et de conflits sociaux et sociétaux qui surviennent naturellement lorsque les citoyens essaient de répondre à leurs besoins individuels, sociaux et collectifs.

Quand une société crée un tel environnement, le niveau des tensions sociales, des frictions et des conflits est à son niveau minimum.

Services

Vous avez des besoins pour communauté ou votre société? Vous aimeriez améliorer la qualité de vie de vos citoyens? Optimiser l’utilisation des ressources sociétales? Évaluer la taille de votre gouvernement? Accroître la compétence de vos citoyens? Favoriser l’engagement de vos concitoyens? Nous pouvons vous aider? Communiquer avec M. Denis Pageau au 1-844-568-6793.