Accueil

Denis Pageau                  Candidat Limbour

Pourquoi élire Denis Pageau

(Allez voir ma page Facebook pour les nouvelles fraîches.)

Nous pouvons travailler sur les symptômes
ou nous pouvons travailler sur les causes.

Je préfère travailler sur les causes.

Mon programme

Deux ponts
Deux rues
Deux innovations

Deux ponts

Les problèmes de circulations que  subissent la majorité des résidents1 de la communauté  Limbour (en vert dans l’image de droite) sont des symptômes associés à un manque de connexions entre les deux rives, donc à un manque de pont.

26 kilomètres de rivière – seulement 1 pont

Le district Limbour longe la rivière de Gatineau et a sur son territoire le seul pont entre le pont des Draveurs (± 4 km au sud) et le pont de Wakefield (± 22 km au nord). C’est cette situation qui cause nos problèmes de circulation.

Un aimant à voitures

En effet, puisque nous n’avons qu’un pont entre ces deux extrémités, cela fait du pont Alonzo-Wright un pôle d’attraction  pour tous les résidents qui habitent sur la rive est de la rivière Gatineau et qui désirent se rendre à sur la rive ouest. Le pont devient donc un aimant à voitures.

La solution – répartir la circulation

Afin d’éliminer ces symptômes, je propose que nous commencions immédiatement les démarches pour construire deux nouveaux ponts. Un en aval et un en amont du pont Alonzo-Wright.  Nous aurions alors accès à trois ponts:

1 – notre pont actuel Alonzo-Wright,
2 – un pont en amont, à la hauteur de l’Escarpement
3 – un en aval, à la hauteur du secteur de la  rue d’Auvergne.

En ayant accès à trois ponts, cela éliminera la congestion du matin et du soir.

Un autre avantage très intéressant, c’est qu’en plus d’éliminer la congestion, le fait d’avoir trois ponts aidera la STO à créer de meilleurs parcours et ainsi mieux répondre aux besoins des citoyens. De plus, les ponts favoriseront l’utilisation du vélo comme moyen de transport.

La proposition du ministère des Transports

Le ministère des Transports a annoncé le 25 mai dernier que le pont Alonzo-Wright ne peut être élargi. Le ministère propose donc la construction d’une nouvelle structure juxtaposée, qui comprendrait deux voies réservées au transport en commun et au covoiturage, ainsi qu’une piste cyclable et piétonnière.

Pour les résidents de Limbour, ce n’est pas la solution 

Pour les résidents de la communauté de Limbour, cette solution n’est pas une solution.

Elle ne crée pas d’autres pôles d’attraction.

Tous ceux qui veulent traverser la rivière le feront encore à cet endroit ce qui causera encore des problèmes pour les résidents de la communauté de Limbour.

Si nous voulons réduire, voir éliminer les bouchons, il faut donner d’autres options aux citoyens.

Lorsque je serai élu, je prendrai les démarches nécessaires pour demander au ministère des Transports de transférer cette infrastructure soit en amont ou soit en aval afin de créer d’autres pôles d’attraction et ainsi éliminer les bouchons de circulation.

Aucun pont construit depuis 1972.

Le pont des Draveurs est le dernier pont qui a été construit pour traverser la rivière Gatineau et il fut construit en 1972. La population d’alors était de 26,325 personnes. Aujourd’hui, 45 ans plus tard, la population du Secteur Gatineau est de plus de 130 000 personnes. N’est-il pas temps que nous en construisions d’autres?

Deux rues

Toujours dans la communauté Limbour, il y a un grave problème  d’interconnexions entre les quartiers. (Voir l’image)

Cela a un impact négatif sur :

– le transport en commun,
– le transport scolaire,
– le transport en vélo, et
– la circulation locale

Participation des citoyens

Il nous faut trouver des solutions. Dans mon programme, je propose d’achever l’avenue du Bic et de la rue de Cannes pour améliorer le transport en commun, incluant le transport scolaire, en vélo et en auto en achevant l’avenue du Bic et de la rue de Cannes.

Quoi que je ne vois pas d’autres solutions, peut-être que les citoyens du district trouveront d’autres solutions pour nous permettre d’atteindre nos objectifs. Pour ce faire, je m’engage à utiliser une plateforme de discussion (voir le point accroître la participation citoyenne plus bas) pour faciliter le partage des connaissances et le dialogue sur ces sujets. Ensemble nous trouverons une solution équilibrée qui aura un impact positif pour l’ensemble de la communauté de Limbour.

Naturellement, peu importe les solutions choisies, il faut qu’elles soient compatibles avec l’idée que nous devons nous assurer de préserver l’environnement.  Je rappelle ici que je suis un des membres fondateurs du CREDDO. 

Le cul-de-sac fonctionnel sur la rue de Sommelier

Concernant le cul-de-sac fonctionnel sur la rue de Sommelier, en prenant en considération l’analyse ci-haut, je suis pour la réouverture de la rue du Sommelier. Ceci doit cependant être une mesure temporaire en attendant que la rue de Cannes soit complétée, ou une autre option identifiée et complétée. 

Deux innovations

Nous sommes habituées aux innovations technologiques, mais nous sommes très peu habitués aux innovations sociales ou sociétales et pourtant nous en avons besoin. J’en propose deux :

1 – Accroître la participation citoyenne
2 – Garantir la parité homme-femme au Conseil municipal

Accroître la participation citoyenne

Plus nos citoyens sont connaissants et actifs, meilleures sont nos sociétés. Afin de favoriser le partage des connaissances et accroître la participation citoyenne entre les citoyens de Limbour, je m’engage à :

– utiliser une plateforme électronique pour faciliter le dialogue constructif, professionnel et respectueux entre tous les citoyens du district de Limbour. Cette plateforme facilite:

– le partage des connaissances
– l’identification des problèmes
– l’identification et évaluation des solutions
– le vote.

De plus, chacune des communautés, Côte d’Azur, Limbour et Mont-Luc auront leur propre section afin de faciliter le développement et le fonctionnement des communautés.

– tenir 4 rencontres citoyennes par année :

– deux entre septembre et décembre et deux entre février et mai.
– les dates vont être connues au début de chaque année afin que les citoyens puissent les inclure dans leur agenda.

Parité homme-femme au Conseil municipal

La discrimination commence dès qu’un groupe est surreprésenté par rapport à un autre.  Afin d’éliminer la surreprésentation, je m’engage à :

– mettre en place  pour 2021 un nouveau mode de scrutin qui garantit qu’il y aura toujours 9 hommes et 9 femmes élus au Conseil municipal.

Pour plus d’information, voir cette page.

Autres engagements

Lorsque je serai élu, je mettrai en ligne la plateforme électronique afin de faciliter le dialogue entre tous les citoyens de Limbour. Les sujets qui seront discutés permettront aux citoyens de voir:

– au développement et à l’aménagement de leurs pistes cyclables,
– à l’aménagement de leurs îlots,
– au développement et à l’aménagement de leurs parcs,
– etc.

Ce faisant, mon programme est donc un programme ouvert et il le sera pendant les 4 années de mon mandat. Vous pourrez donc participer à l’amélioration de la qualité de vie du district, et ce 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Voilà! Ceci est mon programme. En espérant que vous l’aimez et que vous voterez pour Denis Pageau le 5 novembre prochain.

Sociétalement

Denis Pageau

[1] Dans ce document, l’emploi du masculin pour désigner des personnes n’a d’autres fins que celle d’alléger le texte.

AUTORISÉ PAR DENIS PAGEAU, AGENT OFFICIEL

La parité

Denis Pageau propose:

la parité homme-femme au Conseil  municipal de Gatineau à partir de 2021.

Nous sommes au 21e siècle, je crois qu’il est temps de revoir notre système électoral afin que celui-ci reflète le fait que dans toutes les sociétés, peu importe où elles se trouvent, il y a toujours deux groupes majoritaires: celui regroupant les hommes (±50%) et celui regroupant des femmes (±50%).

Si je suis élu, une de mes priorités sera de voir à l’implémentation d’un nouveau mode de scrutin qui garantit la parité homme-femme élection après élection au Conseil municipal de Gatineau.

À cette fin, je vais proposer deux modifications mineures:

1 – permettre aux électeurs1 de voter pour un homme et une femme
2 – jumeler les districts deux par deux.

Deux votes par électeur2

La clé pour garantir la parité homme-femme est de permettre aux électeurs de voter pour un homme et une femme.

Pour arriver à cette fin, il faut modifier le bulletin de vote afin qu’il y ait deux listes:

1 – une pour les candidats et
2 – une pour les candidates.

L’électeur peut alors voter pour le candidat qu’il trouve le plus compétent et la candidate qu’il trouve la plus compétente.

Bulletin de vote

Voici à quoi pourrait ressembler le bulletin de vote en 2021.

Que les meilleurs gagnent

Le résultat garantit l’élection d’un homme et d’une femme.

Jumelage des districts

La deuxième modification vise à jumeler les districts. Il y a présentement 18 districts dans la ville de Gatineau. Chacun de ces districts est représenté par un élu ce qui donne 18 élus à la table du conseil. Afin de ne pas doubler les coûts, il faut jumeler les districts deux par deux.  De cette façon, nous aurons que 9 districts, mais comme chaque district sera représenté par deux élus, il y aurait toujours 18 élus.

Voici un exemple de comment nous pourrions jumeler les districts.

Limbour serait donc jumelé avec Touraine.

La parité est garantie

Ce nouveau mode de scrutin garantit l’élection d’un homme et d’une femme dans chacun des districts et ce, élection après élection.

Le résultat cumulatif des 9 districts fait qu’il y a 9 hommes et 9 femmes qui sont élus.

 

Le Conseil municipal est donc paritaire.

L’indice paritaire

L’indice paritaire est un indice qui calcule les chances que le processus électoral produit une parité. Présentement notre indice paritaire est à 5.5% puisque nous avons 1 chance sur 18 d’avoir la parité homme-femme suite à une élection. Ce faisant, la parité se produirait une fois tous les 72 ans.

Puisque la Représentation territoriale mixte garantit la parité élection après élection, son indice de parité est à 100%.

L’indice de discrimination

L’indice de discrimination fluctue en fonction de chacun des résultats électoraux. Ainsi, l’indice de discrimination suite à l’élection de 2009 était de 44% alors que celui de 2013 était de 33%. Plus ce chiffre est haut, plus il y a une chance que des décisions seront prises en fonction de la surreprésentation d’un groupe par rapport à un autre. (homme-femme)

Puisque la Représentation territoriale mixte est composée d’autant d’hommes que de femmes, son indice de discrimination est toujours à 0%.

Une première mondiale

En mettant en place la Représentation territoriale mixte, Gatineau pourrait être la première ville à utiliser un système qui garantit la parité homme-femme élection après élection. Gatineau serait alors un modèle pour d’autres sociétés.

[1] Dans ce document, l’emploi du masculin pour désigner des personnes n’a d’autres fins que celle d’alléger le texte.

[2] La pratique de permettre aux électeurs de voter pour deux représentants est utilisé dans plusieurs ville de l’Ontario: Guelph, Peterborough, St-Catherines, Brampton.

AUTORISÉ PAR DENIS PAGEAU, AGENT OFFICIEL

À propos de Denis Pageau

Denis Pageau est titulaire d’un baccalauréat en psychologie, un certificat en administration publique et un MBA (affaires électroniques.)

Depuis plus de 10 ans, Denis se spécialise dans l’étude des sociétés en tant qu’organisations et du rôle que les citoyens y jouent. Ses connaissances lui ont permis de développer une méthodologie qui lui permet d’analyser la dynamique sociétale des sociétés peu importe où elles se trouvent dans notre village global ainsi que d’évaluer les compétences des citoyens. D’ailleurs, Denis a déjà initié quelques politiciens de la région à cette nouvelle science de gestion.

Ces connaissances sont à la base de deux livres qui devraient être publiés d’ici 2019:

– « Bâtir ensemble des sociétés équilibrées » et
– « Êtes-vous un bon citoyen?« 

et lui seront très utile pour jouer son rôle de conseiller municipal.

Engagement

Denis est membre fondateur de deux organisations: le CREDDO (Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais) toujours actif après 25 ans, et l’Assemblée francophone de planification sociale d’Ottawa qui est malheureusement disparu.

Il a entre autres siégé au conseil d’administration de l’Institut du Nouveau Monde, du Conseil de planification sociale d’Ottawa et d’Entraide budgétaire.

Carrière

Denis est un généraliste il a débuté sa carrière professionnelle dans le domaine social ou il a surtout travaillé avec des jeunes en difficulté et leurs familles. Il a travaillé avec les personnes aux prises avec un problème de toxicomanies ou des personnes souffrant de handicaps physiques et intellectuelles jeunes et moins jeunes. Ceci lui permet de mieux comprendre la réalité que plusieurs familles vivent dans la région.

Denis est un passionné de la technologie ce qui l’a amené à travailler à la Cité collégiale comme enseignant en informatique puis comme administrateur.

En 2001, cette expérience l’a amené à parcourir la région de l’Outaouais en tant que conseiller en affaires électroniques avec Développement économique Canada et la Chambre de commerce de l’Outaouais où il a rencontré plus de 125 entreprises afin de les aider à s’adapter au nouveau monde des affaires. Enfin, Denis a aussi rédigé un portrait de l’exportation en Outaouais afin justement d’amener plus d’entreprises à exporter leurs produits et services.

Depuis 2005, soit presque la fin de son MBA, Denis se spécialise dans l’étude des sociétés en tant qu’organisation2 et le rôle que les citoyens jouent dans leur développement. À ce titre, il a développé une méthodologie qui lui permet d’évaluer les sociétés peu importe ou elles se trouvent dans notre village global, et ce, qu’elles soient locales, provinciales ou nationales. Dans sa dernière étape professionnelle, Denis veut maintenant mettre ses connaissances en pratique et c’est pour cette raison qu’il se présente comme conseiller. 

Son objectif

Mettre en pratique ses connaissances et son expérience pour
faciliter :

• le développement et l’intégration sociétale des citoyens de Limbour et de Gatineau
• le fonctionnement et le  développement de notre collectivité, et
• le fonctionnement le développement de nos gouvernements

Tout en créant ou en maintenant un environnement où nous sommes  libres de nous développer comme nous le souhaitons et où, nous sommes capable de garantir la liberté des autres.

Merci de voter pour Denis Pageau le 5 novembre.